AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Shadow Of Death - Thy Kingdom Come

Je ne suis pas célèbre, je suis une légende. Célèbre, c'est lorsque tout le monde connaît ce que tu fais et tu es riche. Légende, c'est quand tout le monde connaît ce que tu as fait mais que tu es fini !

La vérité, c'est une agonie qui n'en finit pas. La vérité de ce monde, c'est la mort...
Bienvenue !
Forum Horreur Fantastique. Yaoi, Yuri & Hentai NC-18 autorisé.



La fin du monde... Dieu se retourne et dit : J'ai fait un rêve.
 
Nouveaux prédéfinis installés dans la section " Tell me who you are and I'll tell you who I am ". À noter qu'ils sont importants pour l'histoire du RPG ! Allez-y jeter un œil !

Partagez|

Nébiros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Nébiros Mar 15 Mar - 4:23






FICHE D'ADMISSION

-Surnom (Facultatif): Nébi

-Nom: n’en a jamais eu

-Prénom: Nébiros

-Âge: d’esprit 1364 ans / de corps 24 ans

-Race: Dragon (Seisho donc, mais dans un corps de Myuru)

-Sexe: masculin

-Orientation Sexuelle:
aucune, depuis quand un dragon ce soucie-t-il de la sexualité pour le simple plaisir? Il est de leur nature de le faire que par nécessité de se reproduire, donc il n’a jamais élaboré sur le sujet… De plus que son état mental actuel n’est pas très tourné vers cela… C’est une expérience à lui faire découvrir.

-Date de naissance: esprit 21 septembre 708 / corps 12 juin 2048





SANTÉ ET POUVOIRS


-Peurs: l’être humain, les scientifiques, toute personne en sarrau blanc, les aiguilles et tout autre matériel scientifique et servant contre des détenus/cobayes. Et une certaine claustrophobie…

-Q.I: étant donné son comportement animal, sa confusion mentale, il est plutôt sous la normal. Mais autrefois il en était bien au-dessus…

-Taille: 1m60

-Poids: 130 lbs

-Ses pouvoirs: Force, endurance et feu

- Expliquez-les:
Il possède une force décuplé lui provenant de sa forme de dragon d’avant. Tout comme l’endurance des écailles qu’il possédait, qui sont à présent fusionnées à sa peau, bien qu’imperceptible. A ne pas confondre avec une peau de diamant, les lames bien affutées peuvent tout de même l’entailler, mais les blessures seront d’une moins grande importance, car l’endurance à la douleur y est tout aussi époustouflante. Il pourra donc survivre avec des complications physiques majeures sans trop en ressentir la douleur. De plus, grâce à son pouvoir de feu, ici on ne parle pas du contrôle du feu, cela lui permet plutôt de ne subir aucune blessure par celui-ci. Il est donc impossible de le brûler, autrement dit il est ininflammable.

-Ses points faibles:
son point faible principale est sa vue, puisque celle-ci est très faible. Nébiros peut voir la nuit avec un voile brumeux, mais en totale noirceur il verra comme une personne normale en plein jour, et le jour la lumière l’aveugle complètement. Son second est son contrôle de lui-même. N’étant pas encore parfaitement habitué à un corps humain, il perd parfois l’équilibre, fait de fausse manœuvre, juge mal les distances et ainsi de suite. Il est un peu comme un pantin désarticulé, ne sachant trop comment manipuler son corps. Et finalement une faille d’une majeure importance, mais tout de même minime car ce n’est pas tout le monde qui peut l’atteindre ainsi, et heureusement car dépendant des situations, cela pourrait lui être d’une grande fatalité. Son esprit étant intrus de son corps, toute personne télépathique qui tente de voir ce qu’il y a dans sa tête, de lire ses pensés, le plonge aussitôt dans un coma de quelques minutes. Puisque cela vient créer un choc entre le corps et l’esprit qui n’est pas celui d’origine. Dépendant de la force du pouvoir, cela peu durer que quelques secondes avant qu’il ne reprenne connaissance, mais si c’est quelqu’un possédant un grand don, alors cela pourrait s’éterniser d’une dizaine de minutes, et parfois même plus encore. Oh et à ne pas oublier… Le simple mot drachen, dragon en allemand, le rendra entièrement obéissant, quelque soit l’ordre.



PLUS


-Description psychologique:

Nébiros est un vieux dragon prisonnier d’un corps qu’il n’aime et ne contrôle pas. De par sa nature d’origine, il n’est aucunement porté à socialisé, mais bien au contraire, à fuir les gens. Il est donc bien difficile de lui soutirer quelques mots, et encore plus une conversation élaboré. Et pourtant il détient certains secrets qui seraient probablement fort utile face à la crise actuelle du monde entier. Il ne parle que s’il est obligé, en cas de force majeur, lorsqu’il doit se faire comprendre par d’autre. Bien qu’étant un « loup » solitaire, si toute fois sa situation requière une aide, alors il fera quelques exceptions à son mode de vie, et acceptera de la compagnie. Mais uniquement s’il en retire quelque chose. Car notre vieille créature est aussi bien égoïste. Il songe toujours à ses propres intérêts avant toute chose. Si une alliance ne lui rapporte rien, alors on peut l’oublier.

L’hybride, si l’on peut l’appeler ainsi, est plutôt du type sauvage. Son comportement et ses habitudes, bien qu’à présent il possède un corps de sorcier, demeures celles d’un dragon du 8ième siècle accentuées d’une touche de traumatisme qui sera élaboré plus loin dans la biographie. Il n’est donc pas rare de le confondre pour un zombie, puisqu’il sera porté à rugir au lieu de parler, et qu’il s’attarde comme un charognard sur quelques cadavres frais…

Malgré son individualisme, lorsque l’on réussit a avoir sa confiance, ce qui est tout de même bien difficile, alors il sera le parfait chien de garde obéissant. Nébiros est prêt à tout pour protéger les personnes qu’il juge être digne de vivre et ne songera pas aux blessures éventuelles que cela pourrait lui causer. Ce qui nous amène au fait que… ce dragon ne réfléchit pas toujours, même rarement, avant d’agir. On frappe d’abord, on pose les questions ensuite comme dirait certains. Son tempérament fonceur pourra donc l’emmener en des situations bien périlleuses, mais jamais celui-ci ne perdra son sang froid. Enfin jamais… A moins de se trouver en présence de l’une de ses peurs… Il perdra le contrôle de lui-même, et deviendra l’une des créatures les plus sanguinaires jusqu’à ce que sa rage soit assouvie, ou qu’un moyen miraculeux soit trouvé. L’animal sauvage a alors tout le contrôle de son esprit dans ces moments d’égarement et plus aucune humanité n’y est présente. Mais heureusement, cela n’est jamais permanent.

Étant un Seisho, on pourrait croire qu’il est un être de nature bonne, mais comme vous avez pu constater, ce n’est pas tout à fait le cas. Et plus encore… Avec ses nombreuses années de traumatisme, il en a perdu le sens du bien et du mal. Alors il n’est pas très conscient de tout cela. Il est en quelque sorte déconnecté du monde réel, et bien loin de réaliser tout ce qui se passe sur cette Terre dévasté… en partie par sa faute. Nébiros est devenu tel un animal sauvage, et dans sa mémoire, bien enfuit derrière tout cela, demeure toutes les connaissances, les faits historique, dont il à été témoin au cours de sa longue vie. Et bien des secrets scientifique. Pour retrouver ces connaissances, il devra retrouver un peu d’humanité bien caché en lui. Ce qu’aucun télépathe ne sera capable malgré tout ce qu’ils pourraient en apprendre, car toute intrusion dans son esprit signifie le coma automatique pour Nébiros, et donc la mort passagère de sa mémoire. Et puis son esprit est si embrouillé, tous est mélangé, n’a plus aucun ordre et c’est une totale confusion, alors il serait bien difficile d’interpréter ce que l’on pourrait y voir.

Il y a une part de son esprit toute fois qui demeure, celle de sa totale obéissance lorsqu’un certain mot est prononcé. Seules quelques rares personnes le connaissent, plusieurs sont morts à présent, mais qui sait… S’il vous arrivait d’appeler cet être drachen par simple coïncidence, vous seriez bien surpris de voir à quel point il peut devenir un gentil toutou obéissant.

-Ses armes:
Son propre corps et tous ce qui peut lui tomber sous la main… Et c’est bien plus dangereux que l’on peut le croire. Principalement avec ses griffes et ses dents qu’il ne se gêne pas d’utiliser.

-Son rêve:
Autrefois c’était que tous les êtres sur la Terre vivent en harmonie, que la paix règne… Par la suite de le dominer... Maintenant il n’a qu’en tête de survivre et inconsciemment de retourner à son lieu d’origine et de retrouver son corps de dragon disparu à jamais.

-Particularités:
C’est un dragon dans le corps d’un sorcier. Ce mélange lui à procuré des ailes non fonctionnel, ainsi que de petites cornes et des griffes. Ses yeux sont laiteux. Et il a une résistance naturelle au virus puisqu’il a déjà été en contact avec celui-ci.

-Sa raison d'être parmi les humains:
Survivre? A l’origine c’était bien évidement un dragon sacré du Japon, protégeant les humains. Mais depuis les siècles, tout ceci à disparu des coutumes. Par la suite il est devenu le chien de garde d'une organisation, mais là encore les évènements ont fait qu'il n'a maintenant plus aucune raison d'être.








BIOGRAPHIE



Origine d’une légende :

8ième siècle, un siècle mouvementé d’histoire, le christianisme était en pleine croissance, prenaient de plus en plus de place dans les croyances humaines, au Japon le bouddhisme y côtoyait cette religion, mais les contes n’étaient pas pour autant oubliés dans leur culture. Et ne le seraient jamais totalement. Vous connaissez probablement cette histoire de roi singe, la plus connu avec celle de Bouddha. Mais il en est une moins répandu, populaire qu’auprès des paysans de cette région du sud entourant le volcan Sakurajima.

Le volcan était situé sur une île au cœur d’une baie. Les villageois vivant sur les côtes de cette baie croyait qu’un dragon existait en ce lieu mystique. Le dragon apportait prospérité à la pêche et protection contre cette force naturelle destructrice, car malgré qu’il soit au cœur de l’eau, il se trouvait bien prêt de la terre. Il était dit qu’un nouveau dragon naissait, et qu’un nouveau cycle débutait, lors des éruptions volcaniques. Cet évènement indiquait donc la mort de leur protecteur, et la naissance d’un nouveau avec lequel arrivait un cycle naturel fertile. La vérité n’était pas bien loin en fait. Après tout, dans toute légende il y a une part de sincérité.

Un dragon est mort en 708, et ce fut la première éruption de ce volcan aux trois sommets. Et comme il était dit, une naissance s’en suivit. Un œuf avait été laissé dans une cavité par l’ancien gardien, et c’était par la chaleur de la lave en fusion que la coquille se fendit pour libérer la petite créature. Cet orphelin, comme tous les protecteurs de Sakurajima, se développa dans cet environnement en solitaire. Et s’il était dit que la nature en devenait plus prospérant, en réalité c’était simplement du au fait qu’un bébé mangeait bien moins de poissons qu’un adulte et qu’il n’allait pas se servir non plus dans les pâturages des habitants.

La petite créature écailleuse dorée se développa dans cet environnement dangereux et pourtant si vivifiant pour lui, ses écailles étaient sa protection contre cette chaleur extrême. Son nid et sa magie inné était ce qui empêchait les explosions de lave. Tout dragon de Sakurajima naissait avec cette force de protection et de contrôle des volcans, c’était une magie qui se rependait en eux en naissant en son cœur, une fusion des évènements, la mort, l’éruption et la naissance qui pouvait se créé uniquement au moment de l’équinoxe d’automne.

Nébiros, qui n’avait pas encore de nom à cette époque, avait une paisible existence. Parfois certains humains venaient jusqu’à porter des offrandes au pied du volcan. On ne le voyait jamais, mais il était présent dans les vies de ces êtres singuliers. Les années et les siècles passaient, son corps longiligne avait prit de l’ampleur, de petites ailes s’étaient développé, mais c’était un petit dragon qui atteignait tout au plus trois pieds de long. Il demeura en ce lieu pendant prêt de 700 ans sans évènement majeur.

Dragon solitaire et braconniers :

Probablement que la question de reproduction vous est venu en esprit avec un dragon solitaire, mais comment va-t-il y avoir un prédécesseur s’il y a éruption? Le dragon du volcan devait voler vers une âme sœur qu’il retrouverait dans des terres éloignés du continent, et de leur union, il en rapporterait l’œuf. Ainsi était la vie d’un gardien. Mais Nébiros était encore bien loin de devoir s’accoupler, il débutait tout juste sa vie d’adulte de dragon. Cela ne l’empêcha tout de même pas de quitter l’endroit au 15ième siècle pour faire un petit voyage de reconnaissance dans le monde.

Son escapade provoqua par son absence plusieurs éruptions à son insu. Il explora les continents, les cultures, il observa les humains et leur évolution… Et ce voyage de quelques années fit naître un dégoût face à l’humanité. Comment pouvait-on être devenu esclave de religion et qui plus est, que des êtres profitent de ces religions pour diriger. Sans parler des violences et des guerres qu’il vit et entendit parler. Tout cela au nom d’un dieu ou d’un dirigeant d’un pays. Le dragon d’un bon vivant, devenait pessimiste et renfermé par se voyage qui avait eu pour but d’ouvrir ses horizons. Il retourna chez lui, là où il n’entendrait plus parler de tout cela. Et à son retour il découvrit que la région avait vécu plusieurs éruptions pendant les années de son absence, cela le toucha au cœur malgré les horreurs qu’il avait pu voir. Car c’était son peuple, ces gens étaient bon, on lui avait toujours montré reconnaissance pour sa protection. Et lui qu’avait-il fait? Il n’était pas mieux que ces êtres violent qu’il avait vu, il avait causé lui-même des morts!!

Ne supportant les évènements, Nébiros retourna au cœur de son repère, retrouvant son rôle de gardien. Les années et les siècles passèrent encore, cette fois il resta au sud du Japon à observer ces villages de pêcheurs s’agrandir, la population changer, la technologie avancer. Et parfois il écoutait ce qui ce disait des évènements dans le monde. Il s’instruisait et apprenait à mieux connaître l’humain. Ils n’étaient pas tous mauvais, il y avait du bon heureusement, et cela lui redonna espoir, un jour peut-être que ces créatures bipèdes apprendraient à vivre en harmonie. Un jour peut-être…

Trois siècles passèrent avant qu’il ne quitte de nouveau Sakurajima. Cette fois il resta au Japon, voulant découvrir ce pays auquel appartenait son peuple. Il croyait qu’en restant sur le continent, qu’il n’y aurait pas de conséquences avec le volcan, mais hélas, il ne suffisait que de plus d’une nuit d’absence pour que la lave se déchaîne. Mais il ne pu en être témoin, car des évènements l’entrainèrent bien plus loin qu’il comptait aller.

Des étrangers l’avaient aperçu à son insu alors qu’il errait sur des terres du nord. Sa capture fut mouvementée, mais les humains parvinrent tout de même à le maîtriser puisqu’il était un petit dragon. Malgré sa grosseur, il n’en restait pas moins plus payant pour les braconniers. On appelait sa race les dragons d’or, car leurs écailles aussi résistantent que le diamant, étaient dorées, on croyait naïvement que c’était parce qu’elles étaient faites du métal précieux. Et de plus, cela allait permettre à ces humains de s’enrichir en dévoilant ce que tous avaient toujours prit pour un mythe. Les dragons étaient bien réels et ils en avaient maintenant la preuve.

Nébiros se retrouva à bord d’un navire pour se rendre dans le pays d’origine de ses agresseurs. On le traita avec soins considérable, bien que ses mouvements étaient entravés par des chaines et placé en toute sécurité à l’intérieur d’une cage. Les technologies du 18ième siècle n’étaient pas aussi avancé que de nos jour, et le voyage dura prêt d’un an pour se rendre en Angleterre. Il avait dans son malheur une certaine chance, étant une créature de valeur, il ne manquait jamais de nourriture et ne subissait aucune blessure.

Lorsque le continent anglais fut atteint, il eu la chance alors de se libérer. Sa cage avait été transportée à l’abri de tous les regards pendant une nuit, jusqu’à un établissement privé, et l’animal mythique avait pu économiser ses forces lors du trajet en mer. Et lorsque la cage fut ouverte dans l’intention de le transférer dans un bâtiment où il serait enfermé, l’un de ses pouvoirs jusque là endormit, s’éveilla. Son repos lui avait permis de décupler ses forces, et Nébiros démontra une puissance hors nature pour sa petite taille. Les chaînes cédèrent comme de simples ficelles et un carnage s’en suivit. Ce fut son premier repas d’être humain… Ce qui ne lui déplut pas totalement.

Il mit un certains temps ensuite pour retrouver sa terre natale, il s’installa de nouveau dans son volcan, moins touché cette fois par les éruptions qu’il y avait eu lors de son absence. L’être humain n’avait pas changé depuis tous ces siècles… Et même qu’il avait pu voir que leur armement évoluait rapidement. Il vécu les siècles qui suivirent avec égoïsme, mais a l’affut de l’histoire terrestre. Et se permettait désormais quelques petits encas humain… si seulement il aurait été plus gros, il aurait pu tous les dévorer, éliminer ces créatures de la surface de la Terre et les êtres comme lui n’auraient plus besoin d’y vivre caché sous risque de se faire enfermé comme un vulgaire animal de cirque.

Deux cent ans passa, des stratégies de domination s’étaient élaborées, mais heureusement pour l’humain, aucune n’avait été jugé suffisamment efficace, et il n’avait su relier à sa cause bon nombre de dragon… Pour ce qu’il en restait de ses confrères en ce 20ième siècle… Les dragons étaient de l’histoire ancienne, des légendes racontés aux enfants, des mythes. Même s’ils étaient toujours présent dans la culture japonaise, ceux-ci n’y croyaient plus vraiment. Mais une personne s’intéressait toujours à ces histoires avec une fascination apeurante…

Recherches américaine secrètes :

1914, le volcan Sakurajima entra dans ce qui sera sa plus grosse explosion enregistré, transformant l’île en presqu’île en le reliant au continent par sa lave, et il n’y avait que deux raisons pour avoir causé cela. Le dragon était mort, où alors loin du Japon depuis trop longtemps. Et c’était la seconde hypothèse qui était la bonne heureusement… ou pas.

Un homme de pouvoir en Amérique avait découvert un ancien récit d’ivrogne en Angleterre concernant un dragon sacré du Japon faisant dix fois la taille d’un éléphant qui avait détruit un village entier par le feu pour se libérer de ses braconniers impuissant face à sa peau de diamant d'or, bien sur l’exagération dans ce texte n’était que toute légère… L’homme faisait des recherches bien particulière qui l’avait amené à s’instruire sur ces créatures. Il avait un certain intérêt à découvrir la vérité et l’exploiter. Et ses recherches avaient fini par le mené dans cette contré du sud japonais, où d’ancien récit racontait qu’un dragon protégeait le volcan.

Quel ne fut donc pas la surprise de Nébiros de voir des humains vêtuent d’habit à protection thermale, s’introduire dans son volcan!! Et l’américain avait emporté avec lui une équipe d’expert chasseur bien entendu. Le dragon tenta de défendre son territoire, mais des armes chimiques furent utilisées contre lui à défaut de pouvoir percer ses écailles avec des fléchettes soporifiques. Après un dur combat, quelques morts, le dragon se retrouva drogué par des gaz qui lui étaient inconnu, et pour la seconde fois de sa vie, on l’emporta hors du Japon.

Il ne sut jamais où il était à son réveille, mais la situation était bien différente cette fois. Il était dans une chambre aux murs blindés, c’était bien loin des ressources qu’avaient eu ses enleveurs dans les années 1700, des caméras étaient installées pour une surveillance continu, un système était en place pour lui fournir de la nourriture sans que personne n’entre dans la pièce et sans parlé du système de chambre à gaz pour le contrôler… Son traitement cette fois se retrouva bien violent.

Il lui fut évident qu’il ne s’en tirerait pas aussi facilement qu’avec les britanniques et qu’on s’intéressait à lui bien plus que pour une simple question d’argent. On testa sa résistance à la douleur, on le martyrisa sous toutes les formes pour voir à quel point ses écailles pouvaient être résistantes. Il n’était qu’un simple animal de laboratoire, on ne se préoccupait aucunement du mal qu’il pouvait avoir, tout ce qui comptait, c’était d’en retirer le plus de secret. On lui retirait des écailles pour essayer de les intégrer à des systèmes de bouclier, mais contre toute attente, ce procédé ne pouvait fonctionner, car l’écaille une fois arrachée mourait et n’avait plus de résistance. Les années et le siècle passa sous forme de torture constante, il vécu des horreurs que nul n’aurait pu imaginer. Et plus le temps passait, plus les technologies étaient perfectionnées et dangereuses. Nébiros devenait un corps sans vie, souhaitant sa propre mort à chaque instant pour ne plus subir cela.

Projet Drachen ~ destruction d’un cœur naïf :

Le dragon sombra peu à peu dans l’oublie de tous leurs dossiers secrets, dans l’une de ces bases de recherches américaines inconnu des civiles. On en avait retiré tout ce que l’on pouvait selon les experts. Mais un espion autrichien sortie ce dossier de la poussière au début du 21ième siècle pour le présenter à un certain monsieur De Hohenberg. Un esprit révolutionnaire qui allait changer le monde et qui vit en ce dragon d’or, bien plus que ce qu’en avaient retiré les américains.

Une équipe d’élite s’occupa de récupérer la créature à l’insu des américains et fut transporté en Autriche dans un laboratoire encore plus mystérieux. Nébiros n’étant plus qu’une carapace sans vie et affaiblit, il se laissa faire docilement, ne sachant plus à quoi s’attendre avec les humains, sinon au pire. Mais que pourrait-il arriver de pire que ce qu’il avait déjà supporté?

Le début de son séjour lui fut un ressourcement, les personnes qui travaillaient pour cet homme avaient tous de grande connaissances et redonnèrent ses forces à la créature qu’ils appelaient tous Drachen. Nébiros ne connaissait pas l’allemand à l’époque, et n’avait alors aucune idée que cela voulait simplement dire dragon et que ce n’était pas un nom qui lui était affectueusement donné. On lui permit de se nourrir avec abondance, des sources de vitamines infini, on le mit aussi en présence de lave, ce qui fascina tout le monde quand à la vitesse de guérison en présence de cet élément qui avait été trop longtemps absent de sa vie. De Hondenberg savait ce qu’il faisait. La première année qui redonna sa vie à la créature n’était qu’un prélude à ce qui allait s’en suivre.

Nébiros étant totalement reconnaissant à cet autrichien qui l’avait sauvé, lui accorda une confiance aveugle. Tout en écoutant ceux qui prenaient soins de lui, le dragon apprit à s’exprimer, et prit parole pour la première fois devant ce grand homme. Il lui dévoila des secrets vieux d’un millénaire sur le monde, des connaissances infinis sur le monde magique. Il avait été si naïf… Comment aurait-il pu savoir qu’un être semblant si bon pouvait le manipuler simplement à des buts égoïste de domination? Mais toujours au fond de son cœur, il avait foi que l’humain pouvait être bon, qu’il pouvait changer, et cet homme en était la preuve selon lui. Jusqu’au jour où on lui demanda d’être violent envers un humain, que l’on accusait de traitrise. Pourquoi? Pourquoi tuer un de leur semblable? Et quelle traitrise pouvait-il y avoir? Son beau petit monde s’effondra lorsqu’il comprit sous la violence de De Hohenberg.

Ayant refusé ce qui avait été un ordre, il fut puni, et sa confiance se brisa de nouveau envers les humains, et cette fois plus jamais il ne la leur accorderait. Son traitement dans les laboratoires américains n’était rien face à ce qu’il vécu ensuite. On le transféra dans un laboratoire en Afrique, là-bas il y serait plus facile de traiter avec cette créature sans être vu et de payer les autorités pour qu’ils ne voient rien. Il fut traité comme un animal, avec une technologie encore plus douloureuse. On lui implanta une puce électromagnétique contrôlé par le maître, celle-ci lorsque activé envoyait des ondes électrique vers le cœur. Et chaque fois que son comportement ne convenait pas, qu’il n’était pas obéissant, alors on s’en servait contre lui. Ceci était le projet secret Drachen dans sa dernière étape décisive. Un projet au but meurtrier.


Projet Nébiros :

Jusqu’en 2072, le projet Drachen évolua comme prévu avec le dragon d'or, le résultat fut même beaucoup plus réussit que ce qu’en avait espéré l’autrichien. Il avait eu la chance d’attraper un dragon au cœur brisé, autrement la manipulation ne se serait peut-être pas aussi bien déroulée. La technologie aidant, Nébiros était devenu une créature sauvage et sanguinaire, mais obéissante. Un chien de garde hors du commun. Il répondait à tous les ordres que pouvait lui donner De Hohenberg et pour cela il suffisait d’utiliser le mot Drachen pour que l’animal obéisse. Plus besoin de choc électrice, de violence ou autre. Un simple mot suffisait…

Toute fois l’expérience avait été impossible à reproduire sur d’autres dragons. D’abord parce qu’ils étaient bien rare en ce siècle, et ensuite parce qu’ils étaient bien plus déterminés à vivre que Nébiros et se donnait la mort au lieu de subir tout cela. Il était donc impossible de produire une armée contrôlé de dragon, alors autre chose allait être fait…

Bien entendu ce projet n’était pas le seul de la famille De Hohenberg, il y en avait bien d’autres. Don un certain virus créateur de zombie… Le dragon était témoin de tous ce qui se produisait dans le laboratoire où il se trouvait, il servait en quelque sorte de gardien des lieux. Les intrus? Il les dévorait sans poser de question. Étant « apprivoisé » depuis de nombreuses année, on avait fini par lui accorder une confiance et il était libre dans les lieux. En attendant le moment venu pour se servir de sa création. Et se moment arriva. Le projet Nébiros.

Un jeune homme de l’Irlande avait été enlevé et transporté dans cette base secrète, celui-ci aux cheveux d’un noir de corbeau avait des dons. C’était ses pouvoirs qui avaient attirés l’attention du dirigeant sur lui. Il avait trouvé l’être parfait pour son projet Nébiros. Un jeune sorcier. On racontait que le garçon de 24 ans avait marché dans le feu sans être brûlé, qu’il contrôlait parfaitement cet élément. Il possédait aussi le don de guérison, en plus d’être capable de changer son apparence pour devenir plus grand. Imaginé un dragon obéissant aux écailles de diamant et à la force démesuré, doté en plus du pouvoir de feu, de guérison et de celui de pouvoir devenir géant? C’était là la première étape de ce projet démesuré. De Hohenberg voulait intégrer des pouvoirs au dragon, à défaut d’en avoir une armée, il voulait rendre celui-ci encore plus fort et invincible. Nébiros était le nom d’un démon, il voulait faire de lui son démon protecteur.

La créature se retrouva enfermée dans un endroit clos avec le garçon. Celui-ci était effrayé face à l’animal qu’il croyait halluciner, il essayait de comprendre la situation, l’humain était en panique, en larme, le feu se déchaînait autour de lui sans rien affecter de la salle. Le dragon l’observait sans broncher. De sa taille normale le sorcier ne faisait pas plus d’un mètre soixante. Son cœur était bon et innocent, cela se voyait aux travers de ses prunelles vertes. C’était un jeune homme à la vie banale qui s’était découvert des pouvoirs exceptionnels et qui avait sellé son destin en les dévoilant à son entourage. Nébiros savait ce qui allait se passer, et en tout bon servant, il l’acceptait. Et puis comment refuser la possibilité de devenir plus fort? Les évènements toute fois ne se déroulèrent pas comme prévus cette fois…


Des charges chimique et atomique furent déclenchées dans l’espace, le procédé d’une grande complexité technologique s’était enchaîné. Les deux seules présences vivante de la salle se retrouvèrent étendues sur le sol, repliés sur eux-mêmes dans d’atroce souffrance. L’esprit de l’humain devait être transférer dans le corps du dragon… Après quelques instants de luminescence aveuglante, des cris retentissant dans toute la base, des rugissements et des ondes de chocs, le calme s’instaura. Et ce qu’on découvrit fut bien différent des attentes.

Vêtu d’habit antiatomique, les chercheurs entrèrent dans la salle pour y découvrir qu’un seul corps étendu inerte sur le sol. L’acier des murs était bariolé de griffures gigantesque de dragon, mais celui-ci n’était visible nulle part… On ramassa l’humain et le transporta en centre d’observation. C’était un échec…

On visionna les vidéos à plusieurs reprises pour découvrir les évènements. Les pouvoirs avaient bien semblé s’être transféré dans le dragon, car celui-ci avait commencé à grandir sous d’horrible douleur, mais soudainement il était tout simplement disparu… Il avait été désintégré. Plus aucune trace de son corps, aucune écaille, rien. De Hohenberg était fou de rage et élimina de ses hommes pour se défouler avant de retourner auprès de sa famille et se changer les idées face à cet échec en travaillant sur un certain virus.

Naissance de Nébiros :

-Fréquence cardiaque toujours stable, mais Hohenberg à donné l’ordre de débrancher le projet Nébiros et de nous concentrer sur les recherches du virus.

-Entendu.

Une aide infirmière s’avança prêt du lit pour y éteindre tous les appareils qui maintenait le jeune irlandais en vie. Le cœur s’arrêta, ainsi que la respiration. Le médecin observait le tout au pied du lit avec un regard glacé.

-Notez l’heure du décès et la date au dossier et incinéré son corps puisqu’il est toujours radioactif et qu'on ne doit rien laisser de ce dossier.

L’infirmière qui avait éteint les appareils nota le tout au dossier et déverrouilla les roues du lit d’hôpital pour partir avec le patient décédé. Toutes les preuves de cette expérience échouée allaient être détruites avec lui. Elle le transporta jusqu’à l’incinérateur et y introduisit le corps accompagné des donnés scientifique. Mais ce qui s’en suivit était hors de toute attente. Le corps se mis à se torde sous la chaleur des flammes, mais celles-ci ne consumait pas sa chaire, aucun dommage n’était causé. La femme partie en courant en criant que le projet Nébiros vivait toujours, des scientifiques s’introduisirent dans la salle des fours et observèrent avec fascination ce qui se passait derrière la petite fenêtre de la fournaise. Des murmures parcouraient l'assemblé, le nom du projet était répété par chacun d'eux.

-Appeler De Hohenberg immédiatement! Il doit être mis au courant que Nébiros survit au feu. Sortons le de là.

Un jeune docteur sortie pour faire l’appel, alors que les autres regardaient le spectacle qui se transformait en horreur. Le corps tordu de douleur se déchirait par endroit, des os sortaient du corps pour former des ailes dans son dos, et sur son crâne des cornes poussaient. Lorsqu’ils décidèrent finalement d’ouvrir la porte avec une certaine crainte, leur peur se confirma être juste. La créature sortie d’elle-même pour sauter sur les plus proche et les déchiqueta de ses griffes toutes fraîches en quelques secondes. Et tout en dévorant la chaire, il observait les autres pétrifiés de terreur. Il ne les reconnaissait pas, il ne se souvenait pas, mais c’était le dragon qui se trouvait dans le corps du sorcier. Il n’y avait plus rien de l’esprit de l’humain en lui, seul un corps subsistait. Des brides d’images finit par lui revenir en entendant l’un d’eux l’appeler Nébiros. Il revit ses moments de torture qu’il avait vécu et avant que l’on ai eu le temps de tirer sur lui, sa rage repris de plus belle. Il les tua tous, l’un d’eux eu le temps de partir l’alarme, mais se retrouva mort ensuite.

Nébiros était toujours l’animal qu’on lui avait apprit à être, mais bien moins obéissant et dans un corps d’humain qui avait subit quelques mutations… Il était le résultat du projet Nébiros… Il était Nébiros. Ce fut avec une extrême maladresse qu’il s’aventura dans la base pour trouver la sortie, n’étant pas habitué à ce corps il finit par se déplacer à quatre pattes. On tenta bien de l’arrêter, mais sa peau possédait la résistance du dragon et il en détenait aussi la force.

Il pénétra dans le laboratoire détenant le virus des mort-vivant, inconscient du danger que cela représentait. Un scientifique tenta de le maîtriser, mais le combat causa des dommages à l’installation et l’humain se retrouva l’abdomen ouvert, étendu dans des débrits de verre.

-DRACHEN!!

Nébiros s’était figé en entendant ce mot, c’était le code, toujours gravé en son subconscient. Il restait assit dans les entrailles à regarder le scientifique qui était entré en criant cela. Prêt à recevoir ses ordres. Mais les débris des éprouvettes prêt d'une flamme causèrent une explosion du au mélange des produits, l’humain fut tué, les fioles restante du virus éclatèrent sous la chaleur. Nébiros fut en contact avec celui-ci, mais son corps ayant subit une mutation et ayant été en présence du nucléaire n’eut que pour effet de lui brûler les yeux. Le feu quand à lui, même s’il était d’une force ravageuse, ne fit aucun mal à sa peau. Il avait hérité de ce don du sorcier, le seul pouvoir de l’humain qui lui restait en lui.

Le dragon dans son nouveau corps s’échappa grâce à la brèche causé par l’explosion et les premiers zombies se dressèrent après sa fuite… Le virus libéré avait prit possession des morts qu’il avait laissé derrière lui. Sa cavale propagea le mal là où il passait jusqu'à ce qu'il n'y ai plus une seule trace de virus sur son corps.

Cela fait maintenant trois mois que Nébiros ère dans ce corps qui n’est pas le sien, qu’il survit dans ce monde ravagé en partie par sa faute, mais il n’a pas conscience de tout cela. Bien sur les connaissances sont enfuit dans le fin fond de son subconscient, toute sa mémoire y est, mais aucune ordre n’y règne. Et son instinct le pousse vers sa terre mère. Le voilà à présent au Japon, après s’être caché dans un navire pour y parvenir.







VOUS?



-Comment avez-vous découvert Shadow of Death? : Par une amie

-Comment trouvez-vous le design? : très bien

-Votre âge? 26 ans 8D

-Un commentaire? : Jésus soupa chez Zachée
Plus sérieusement, j’ai jamais résumé à ce point une histoire o.o
Et pour ceux intrigué par le volcan Sakurajima, il est réel et je me suis basé sur des dates réel. Depuis 1914 il est en constante activité.
Wiki anglais: http://en.wikipedia.org/wiki/Sakurajima
Wiki français: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sakurajima

-Présence?: Normalement je devrais être bonne pour être présente plusieurs soirs semaines. Mais fin avril je suis en voyages normalement, j’aime mieux prévenir, et il est possible selon mes contrats de couture, que je sois parfois absente sans prévenir.

-Origine de votre avatar? : dessin d’une artiste, Pu~Sama
Fighter
avatar







Messages : 54
Date d'inscription : 12/03/2011
Localisation : Là où mon humeur me mène




Un peu plus sur..
Race : Seisho (Dragon)
Armes & Pouvoirs :
Nébiros
http://milady-laylab.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nébiros Mer 16 Mar - 3:13

Coucou et Bienvenue !

Honnêtement, j'ai absolument rien à dire sur ta fiche. C'est ce qu'on appelle une vraie fiche ! *0* J'aime bien l'histoire détaillée et en plus, on comprend bien, en gros, j'aime bien tes constructions de phrases !

Bref, je te valide et ce, avec plaisir !


Amuse toi bien parmi nous, surtout !

Bon rp !

Hawk Mawell, Fondateur.
Legend
avatar







Messages : 370
Date d'inscription : 12/08/2010
Localisation : Se-cr-et ! x)




Un peu plus sur..
Race : Myuru
Armes & Pouvoirs :
Hawk Maxwell
http://shadowod.forum-canada.net
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nébiros Mer 16 Mar - 3:21

Ahah merci!!

Pour moi c'est une histoire en résumé, car détaillé c'est encore plus complexe, détaillé et long que ça ce que je fais, mais bref c'est qu'un détail XD
Fighter
avatar







Messages : 54
Date d'inscription : 12/03/2011
Localisation : Là où mon humeur me mène




Un peu plus sur..
Race : Seisho (Dragon)
Armes & Pouvoirs :
Nébiros
http://milady-laylab.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nébiros Mer 16 Mar - 3:35

Bien. Je trouve qu'il y a pas mal de détail. Je dis pas à l'extrême mais quand même ! ^^ C'est du beau travail !
Legend
avatar







Messages : 370
Date d'inscription : 12/08/2010
Localisation : Se-cr-et ! x)




Un peu plus sur..
Race : Myuru
Armes & Pouvoirs :
Hawk Maxwell
http://shadowod.forum-canada.net
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nébiros












Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Nébiros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadow Of Death - Thy Kingdom Come :: 
The Nightmare Begin...
 :: 
Tell Me Who You Are And I'll tell You Who I Am...
 :: 
Seisho
-